LES GORGES DE LA CARANÇA
Thuès-entre-Valls
(66 Pyrénées Orientales)

Nous entrons dans les gorges par le chemin taillé dans la roche qui longe la Carança. Nous prenons tout droit la variante "Balcon de la Têt par corniche" et restons sur la rive droite du torrent. Le sentier grimpe rapidement.
En face, sur l'autre rive, nous apercevons le chemin dans la corniche taillée à même la roche, que nous emprunterons au retour. Nous passons dans un éboulis formant un tunnel naturel; de l'autre côté, le chemin redescent jusqu'au petit pont (prise d'eau de la conduite forcée) que rejoint également la variante des corniches.
De là, nous franchissons quatre passerelles très "souples" et des cheminements métalliques à flanc de rochers; le parcours est enchanteur.
Après le passage d'un pont de pierre, le sentier s'élargit et nous poursuivons jusqu'à une vieille ruine de pierres.

Pause casse-croûte méritée… De cet endroit, il est possible de rejoindre le refuge Ras de la Carança (1830 m) en 2h20, mais le temps nous manquant, nous faisons demi tour jusqu'à la jonction avec sa petite retenue d'eau.

Retour rive gauche, par une passerelle métalique suivie d'une échelle qui donnent sur le chemin étroit et aérien de la corniche. La vue est impressionnante et la sensation de vide est présente, heureusement un câble sécurise les endroits critiques. De temps à autre on entend le bruit sourd de la conduite forcée creusée dans la montagne. Par un petit tunnel, nous sortons des gorges, la conduite forcée, plonge dans la vallée. Nous, nous descendons par un petit sentier rocailleux et casse-gueule.

Comptez 3h 45 à 4h pour environs 7,5 km et un dénivelé de 375 m ( 945 m pour le refuge).

Après une bière rafraichissante servie dans la cour d'un particulier… les cafés étant inexistants dans le village, nous retrouvons la petite gare et le train jaune qui nous ramènera à notre camping.