Retour

CASCADE DE L'OULE – LA VIRE DES LAVANDIÈRES
Crolles – Saint-Hilaire-du-Touvet
(38 Isère)

Blason St-Hilaire-du-Touvet
Topo Vire des Lavandières

Afficher les via ferrata de l'équipe et agrandir la carte. google Maps

Autoroute Chambéry Grenoble, sortie 23 suivre Le-Touvet puis St-Hilaire ou RN 90 Montfort, gare du funiculaire.

Deuxième itinéraire de cette célèbre falaise, Mecque des parapentistes et deltaplanosaures, nous repartons de St-Hilaire-du-Touvet en plein brouillard pour rejoindre par le sentier du Pal de Fer bien glissant, la gare intermédiaire du funiculaire. Suivent 20 minutes de sentier d'accès au Pilier du Belvédère. On a l'impression de monter vers une citadelle Inca au Mexique… Passage de ruisseau (l'Oule je suppose) avec l'aide d'un câble.

Au pied du mur, le brouillard laisse place au soleil. On vire les polaires. Quelques mètres pour sortir des arbres et on attaque le pilier, dièdre positif impressionnant et engagé mais sans surprise. Le brouillard nous rejoint et on le voit monter mètre par mètre. On essaye de se dépêcher, comme des lézards fuyant l'ombre… Un homme-oiseau nous salue à quelques mètres de la paroi. Petite latérale à droite et dernière montée avec petit passage surplombant avant d'arriver sur une vire boisée bien pentue. Voilà le croisement. A gauche le Grand Dièdre par la Vire à Vélo, à droite le circuit de la Vire des Lavandières. A 50 mètres, sur un magnifique belvédère, il y a grand tumulte. Comme la Grande Fistoire possède LA passerelle, cette Via Ferrata possède LA cascade, qui débouche 100 mètres plus haut, éclate sur le promontoire, transformé en brumisateur naturel, puis disparaît entre les rochers pour une nouvelle chute jusqu'au pied du pilier. On se sent petits dans ce fragment d'éden.

On s'engage sur la Vire des Lavandières, parcours latéral agréable, de tout repos, qui nous emmène à l'extrême droite de la paroi. En continuant sur le sentier vers le nord, vous filez vers les rails du funiculaire et le sentier qui remonte vers St-Hilaire. Mais vous pouvez choisir de remonter au village par la Via en empruntant le parcours du Chemin de Ronde. On grimpe donc une vingtaine de mètres, puis cap au sud sur cette sangle, plusieurs étages au-dessus de la Vire des Lavandières. Là aussi, pas de difficulté, mais gaz en plus. Petit passage en forêt, point de départ du grand saut de la cascade de l'Oule.

Le tracé se termine par l'Echelle des Maquisards, que par respect vous n'emprunterez pas. Deux mètres à gauche de l'équipement actuel, ces vieux barreaux servaient à l'acheminement du matériel des résistants et nous rappellent qu'au départ, les Via Ferrata avaient souvent un autre but que celui que nous lui connaissons. Chemin retour court et agréable sur le plateau, direction St-Hilaire. Les parapentistes cloués au sol attendent le retour du soleil.

Vire des Lavandières… nom charmant pour ce tracé atypique, commençant par une énergique montée pour terminer sur de longues vires qui vous laisseront le temps de profiter du paysage. Réservé à ceux qui veulent la vue sans trop se dépenser. Le tracé du Dièdre est plus conventionnel: moderato d'abord, allegretto ensuite !

La Cascade de l'Oule

 

La cascade de l'Oule.


Pictos explicatifs
Office de Tourisme

Le pilier du Belvédère Dans le pilier Dans le brouillard Dans le pilier Hommes oiseau Sommet du Belvédère La cascade Sur le promontoire La Vire des Lavandières
Haut de Page

Via Ferrata effectuée Mi-Octobre 2006 – Dernière mise à jour: 19/08/09
Par ces publications, nous n'engageons aucune responsabilité et vous laissons seul(e)s juges de vos capacités et choix de parcours.